ENVIRONNEMENT

New trait bleu

LE PROGRAMME « TRAIT BLEU »;

TEO pilote depuis 2011 le programme Trait Bleu ici. Il consiste à organiser  des collectages raisonnés de macro-déchets sur une partie du littoral charentais.

 

 QUATRE ACTIONS PRÉVUES EN  2018:

 

 

Développer un réseau de bac à marée pour optimiser les collectage des plastiques dans un triple objectif :

  • Collecter le maximum de déchets marins échoués sur le littoral charentais en apportant des solutions opérationnelles aux collectivités, aux associations et aux citoyens.
  • En amont des colletages, quantifier, qualifier les macro-déchets pour travailler à la source afin de diminuer leur impact.
  • En aval des collectages proposer un service de valorisation dans démarche d’économie circulaire et solidaire.

Développer l’observatoire des plastiques échoués  en installant quatre zones tests sur le littoral du parc naturel marin en lien avec les acteurs de la Directive Cadre « Stratégie pour le Milieu Marin » (DCSMM) de surveillance de l’état des eaux marines pour atteindre ou maintenir un bon état écologique des eaux marines d’ici 2020.

Réaliser l’étude de faisabilité concernant la mise en place d’une plateforme de valorisation des plastiques  conchylicoles et pêches.

Organiser le 8 juin l’opération  « Protéger l’océan commence ici ! Ne rien jeter… » avec pour objectif de Diminuer la présence des mégots sur les quais du vieux port de La Rochelle.

 

  Logo_ville_la_rochelle     logo_port-minimes                       

Signature de la charte « TRAIT BLEU ».signature trait bleu

  Nous engageons également une démarche de circuit court pour le recyclage des matières plastiques.

hUbMbq9udjj1PNgQKPoZ6zjSWqFMAdQpVEGtWFNNS0wo4CKiwqxD7zUvJQAF_datMtvUWrE=s146      

Pourquoi un tel engagement ?

Aujourd’hui, nous savons qu’environ une dizaine de kg de macro-déchets plastiques s’échouent par mois sur 1 km de linéaire de côte, soit environ 120 kg par an et jusqu’à 500 kg par an dans les zones d’accumulations.

Notre expertise nous permet d’être confiant , car plus nous collectons de façon récurrente, moins nous avons de macro-déchets échoués chaque année sur une zone traitée. C’est encourageant pour les élus et les citoyens qui  s’engagent dans ce programme.

C’est une note d’espoir dans une reconquête du bon état écologique de notre environnement.

Pôle de coordination:

L’impact de macro-déchet sur notre littoral est considérable. Face aux tempêtes de l’hiver qui amènent d’énormes quantités de déchets sur les plages, le travail s’avère parfois très décourageant et limité en temps et en équipe, d’où l’importance d’être nombreux à certains moments grâce aux actions bénévoles sous conditions que celles-ci se mutualisent et restent cohérentes avec le travail déjà réalisé.

Face à ces besoins très concrets, la mise en place d’un pôle de coordination des actions bénévoles et professionnelles, géré par la SCIC TÉO, apporte une réponse aux besoins lors de ces fortes pollutions. Cette coordination répond aux demandes des volontaires qui souhaitent préserver la nature, soulage les collectivités de l’organisation de ces rassemblements et permet également une meilleure gestion pour un coût raisonnable pour les collectivités.