• ?php esc_html_e( 'Linkedin', 'Divi' ); ?
  • PAGE EN CONSTRUCTION

    Présentation du Collège des Jeunes Scientifiques (CJS)

    Une émanation de la SCIC T.E.O

    Groupe formé de jeunes provenant de tous les domaines professionnels et étudiants avec des compétences variées pour échanger et transmettre des réflexions sur des thématiques choisies collectivement. 

    LES MEMBRES SOCIETAIRES DU COLLEGE

    Arno BRINGER

    Doctorant Biologie marine / Ecotoxicologie

    • Expertise polluants et microplastiques.
    • Projet en lien avec le monde socio-économique.
    • Applications aux domaines de l’aquaculture et conchyliculture.
    Intéressé par la mise en place d’une communication adaptée pour des sujets traitant de l’environnement littoral.

    Naïs FAVRE

    Master géographie gestion du littoral / Formation de base biologie marine Chargée de mission environnement

    • Une sensibilité à la préservation de la biodiversité marine.
    • Un regard porté sur les risques littoraux et les usages durables de notre littoral.
    • Adepte la science participative et la vulgarisation scientifique.

    Intéressée par le développement d’une intelligence collective à travers ce collège pour participer (à notre échelle) à la préservation d’un bien commun, l’océan.

    Maud FOURMANOIT

    Master géographie gestion du littoral

    • Une sensibilité à l’environnement en général.
    • Un goût pour la réflexion autour de l’articulation entre les actions individuelles et collectives.
    • Partisane de la transversalité des disciplines dans l’approche des problématiques.

    Intéressée par les modalités de l’engagement citoyen et la diffusion de formes de réflexions critiques.

     

    Léonie JOUVENOT

    Master Géographie appliquée à la gestion des littoraux

    • Une sensibilité pour les thématiques socio-environnementales
    • Un attrait pour le partage des connaissances et l’interdisciplinarité  dans le but de donner au plus grand nombre des clés de compréhension des changements environnementaux actuels
    • Partisane de l’intégration de la parole et des regards des citoyens dans les décisions concernant les risques littoraux.

    Intéressée par le développement d’un espace commun à diverses sciences permettant des discussions et réflexions partagées.

    Léonie JOUVENOT

    Léonie JOUVENOT

    Thomas SOL DOURDIN

    Doctorant en Biologie Marine / Biologie des organismes / écotoxicologie

    • Expertise polluants organiques, épigénétique environnementale.
    • Un attrait pour la transdisciplinarité et les approches complexes/intégrées.
    • Une volonté d’associer connaissance et pratique du littoral.

    Intéressé par le développement d’un réseau de discussion/réflexion basé sur une connaissance commune, claire et accessible à tous.

    Pourquoi le “collège des jeunes scientifiques” ? 

      • COLLÈGE – Car nous faisons partie d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (investie dans la question de la lutte contre la pollution plastique des berges, littoraux et océans.) 
      • JEUNES – Car nous sommes principalement des étudiants ou jeunes actifs, et que nous avions envie de créer un espace de parole et de réflexion où nous pouvions échanger et monter en compétence ensemble. 
      • SCIENTIFIQUES – Car nous sommes animés par le goût de la science dans sa diversité : nous voulons baser nos réflexions, actions et solutions sur des données solides issues de tous les milieux de recherche – biologie, environnement, géographie, sociologie … 

    Comment ça fonctionne ? 

    • Pour être membre du CJS, tu dois faire partie de la SCIC TEO en tant que sociétaire. 
    • Tu peux intégrer le CJS à hauteur de tes moyens et t’investir en fonction du temps dont tu dispose et / ou que tu es prêt à accorder au collectif. Il n’y a pas de “temps de présence” imposé. Nous espérons cependant pouvoir compter sur ta parole lorsque tu t’engages à nos côtés pour des évènements en particulier ! 

    Et concrètement qu’est-ce qu’on y fait ? 

    • Dans la lignée de la SCIC à laquelle il est rattaché, le CJS s’intéresse particulièrement à la question de la pollution des berges, littoraux et océans, et des solutions pour restaurer le bon état écologique de ces milieux. Nous sommes ouverts à l’exploration de ces thématiques via de nombreux prismes de réflexion, et prêts à réfléchir à toutes problématiques annexes à ces sujets. 
    • Le collège est un espace de réflexion, d’échange, mais aussi d’action ! L’objectif du collège est de promouvoir et faire connaître ses recherches et réflexions. Nous souhaitons animer conférences et débat, et profiter de toutes les opportunités pour partager l’état de la recherche sur les sujets qui nous tiennent à coeur. 

    Qu’est-ce que ça m’apporte de faire partie du CJS ? 

    • Le collège des jeunes scientifique est un moyen pour ses membres de monter en compétences au contact d’autres jeunes qui ont envie de partager leurs connaissances et expertises sur ces sujets. 
    • Faire partie du collège, c’est faire partie d’une SCIC en tant que sociétaire. C’est un bon moyen de découvrir le fonctionnement d’une entreprise active du réseau de l’économie sociale et solidaire, mais aussi de s’impliquer dans la vie d’une coopérative. En tant que collège des jeunes scientifiques, nous pouvons aussi nous appuyer sur le réseau de connaissance et de partenaires de la SCIC à laquelle nous sommes rattachés. 
    • Le CJS, c’est aussi un moyen de t’investir autrement dans la lutte pour la préservation de l’environnement. Le savoir c’est le pouvoir, mais à l’ère d’internet pourtant il n’a jamais été aussi compliqué de faire le tri entre toutes les informations qui nous parviennent. Intégrer le CJS, c’est apprendre à prendre du recul sur les informations médiatiques, déconstruire des discours, et s’essayer à la communication scientifique.